Sécurité incendie et civile

Le service de sécurité incendie et civile de la MRC a une fonction de concertation des intervenants et administrateurs régionaux impliqués en sécurité incendie et civile. Divers comités et tables de travail se penchent sur des enjeux comme la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie, la formation des pompiers, les radiocommunications, etc.

La MRC est responsable d’élaborer un schéma de couverture de risques en sécurité incendie (SCRSI), qui fixe des objectifs de protection contre les incendies et précise les actions requises pour y arriver sur l’ensemble de son territoire. La MRC est responsable de la gestion et de l’application du schéma. Celui-ci donne une vision stratégique à l’échelle régionale de la sécurité incendie pour les 23 municipalités et les 17 services de sécurité incendie regroupant plus de 500 pompiers.

La MRC gère également un réseau de télécommunication composé de six tours et deux sites relais voués à la régionalisation du système de radio-incendie utilisé par les services de sécurité incendie (SSI) pour les appels d’urgences (911) et les opérations sur tout le territoire.

En termes de sécurité publique, la MRC a une entente avec le ministère de la Sécurité publique pour la fourniture de services de police par la Sûreté du Québec sur son territoire. Ainsi, le comité de sécurité publique de la MRC a pour mandat de :

  • Participer à l’élaboration du plan d’action semestriel de la Sûreté du Québec sur le territoire visé par l’entente en fonction des priorités qui auront été identifiées et en faire l’évaluation;
  • Approuver le plan d’organisation des ressources policières;
  • Participer au choix de l’emplacement des postes de police, en fonction des exigences de sécurité publique et d’efficacité des services policiers ainsi que de la politique gouvernementale en matière de location ou d’acquisition de bâtiments;
  • Élaborer des critères d’évaluation de la performance de la Sûreté du Québec dans le cadre de l’entente et, dans le cas où il le juge approprié, informer le directeur de poste de l’appréciation des citoyens sur les services policiers qu’ils reçoivent;
  • Donner son évaluation du rendement du directeur de poste;
  • Faire à la Sûreté du Québec toute recommandation qu’il juge utile et donner au ministre des avis sur l’organisation du travail ou des besoins en formation des policiers, ainsi que sur toute autre question relative aux services de police prévus par l’entente.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Jacques Babin, conseiller en sécurité incendie et civile au jbabin@mrcvs.ca ou 450 455-5753, poste 2230.