You are here

Crise du recyclage - Les membres du conseil de la MRC de Vaudreuil-Soulanges se veulent rassurants

Friday, 29 June 2018
English

Vaudreuil-Dorion, le vendredi 29 juin – Depuis plusieurs mois, la crise du recyclage fait couler beaucoup d’encre et des informations parfois alarmantes viennent remettre en question la situation dans notre région. Les membres du conseil de la MRC de Vaudreuil-Soulanges veulent rassurer la population : les matières recyclables collectées sur le territoire sont bel et bien valorisées.

Depuis 2017, la MRC est membre de Tricentris, un organisme à but non lucratif (OBNL) qui gère près de 33 % des matières recyclables du Québec, soit l’équivalent de 200 000 tonnes de matières recyclables pour plus de 200 municipalités membres. À elle seule, la MRC génère environ 17 000 tonnes de matières recyclables (contenants, emballages et imprimés). M. Hans Gruenwald Jr, maire de la ville de Rigaud, siège au conseil d’administration de Tricentris. La MRC de Vaudreuil-Soulanges détient près de 10 % des votes au sein du conseil d’administration.

Les élus ainsi que plusieurs employés municipaux ont eu la chance de visiter le centre de tri de Lachute le 18 juin dernier, et d’échanger avec les dirigeants afin d’avoir un meilleur état de situation.

« Bien qu’il y ait une crise mondiale de l’industrie du recyclage avec la fermeture des marchés chinois, Tricentris s’en sort bien, ayant un fond de prévoyance et ayant investi plusieurs millions en recherche et développement pour améliorer la qualité de la matière valorisée et diversifier ses marchés », de dire M. Hans Gruenwald, membre du conseil d’administration de Tricentris et maire de la Ville de Rigaud. « Il est important que les citoyens continuent de recycler, et fassent leur part pour améliorer la qualité de la matière envoyée au centre de tri ». La MRC de Vaudreuil-Soulanges a d’ailleurs développé un outil d’aide au tri des matières résiduelles : www.tricycle-mrcvs.ca.

Étant un acteur innovateur dans le secteur de la gestion des matières résiduelles, Tricentris a récemment investi 6,6 millions de dollars dans ses centres de tri pour l’acquisition de lecteurs optiques qui permettent d’améliorer la qualité de la matière produite. L’organisme avait auparavant mis sur pied une usine de micronisation du verre, permettant sa transformation comme ajout cimentaire utilisé dans les ouvrages de béton. Tout le verre collecté sur le territoire est valorisé dans l’usine de micronisation de Lachute. L’organisme est véritablement à l’avant-garde grâce à son programme de recherche et développement.

Les citoyens qui souhaitent rester à l’affût de l’actualité du recyclage peuvent s’abonner à l’infolettre de Tricentris, le Tricentris Express.